Avec le tableau de bord du propriétaire, vérifiez l’état de santé de vos caches … et préparez vos maintenances !

Nous avons de nouveau la possibilité de nous promener là où nous avons envie, l’occasion d’aller faire nos maintenances mises de côté parfois depuis un peu trop longtemps … Et pour nous aider nous disposons maintenant d’un nouvel outil :

Le tableau de bord du propriétaire / tableau de bord du poseur

Penchons nous donc sur le tableau de bord du propriétaire “nouvelle version” que l’on trouve sur la page geocaching.com/play/owner.

Si il ressemble pour beaucoup au tableau de bord classique que l’on a en se connectant à son compte geocaching, le tableau de bord du propriétaire met en avant différents élements. Inspectons cela de plus près …

De la même manière que pour le tableau de bord d’accueil on retrouve sur la gauche, son avatar, son pseudo, son statut “Premium”, “Basic” ou encore “Lackey” pour notre ami Signal the Frog ci-contre dont nous utilisons la barre de “statistiques rapides”.

On retrouve également la date de la première pose de caches, date qui peut donc être différente de la date de votre inscription au jeu ou différente de celle de votre première découverte !

On trouve ensuite 2 statistiques sur les logs faits sur vos caches ainsi que le nombre de points favoris collectés sur ces différentes caches que vous avez posées.

Apparaît ensuite le nombre de caches publiées, celle en attente de publication et enfin les caches archivées (nombre qui comprend aussi les évents archivés). Ici les liens de texte sont cliquables et vont vous diriger vers de nouvelles pages .

Vous avez enfin le détail de toutes les caches que vous avez posés, énuméré par type de caches, de la Traditionnelle à la Lab Cache en passant par la Virtuelle.

Cette barre de “statistiques rapides” n’a pas beaucoup d’intérêt si ce n’est de visualiser tous ces petits symboles de caches différents …

Passons donc à la suite !

3 types de tableau de bord différents … avec des états de santé différents …

Le tableau de bord du propriétaire affiche dans sa partie principale, en haut, l’état de santé de l’ensemble de vos caches. 3 éléments sont mis en avant : les caches nécessitant une maintenance, celles désactivées et enfin celles dont l’état de santé est mauvais … Il est possible de cliquer sur chacun de ces éléments pour en savoir plus.

Les caches nécessitant une maintenance

Les caches ci-dessus ont besoin d’une maintenance, un log a été fait soulignant qu’une maintenance était nécessaire … En tant que propriétaire de la cache vous pouvez visualiser les 3 derniers logs, ainsi que la date du dernier log et ainsi prioriser la maintenance la plus urgente.

2 DNF et un “need maintenance” sur la cache GC3WXP incite à aller faire la maintenance avec une nouvelle boîte … Par contre si les 3 derniers logs sont un Found It alors cela veux dire que la boîte est toujours là et qu’il s’agit alors tout simplement d’un changement de logbook !

Du côté des caches désactivées

Ici les caches semblent avoir disparues … 3 DNF et une désactivation (décidée par le propriétaire ou le reviewer), il est temps de faire quelque chose. Car pour les caches désactivées il est encore plus important de réagir que pour une maintenance !

En effet les reviewers surveillent ces caches et peuvent agir, en envoyant tout d’abord un premier message :

Il apparaît que votre cache est désactivée depuis un certain temps. Merci de réparer ou remplacer cette cache dans les prochaines semaines ou de l’archiver pour libérer l’emplacement de manière à ce que quelqu’un d’autre puisse placer une cache dans le secteur. Si la raison pour laquelle la cache est indisponible vous échappe, par exemple lors de travaux, merci de publier une note ** sur la page de la cache **, en précisant le moment où le retour à la normale est prévu et les raisons de cette indisponibilité. Sans action de votre part, cette cache sera archivée dans 30 jours.

Puis si rien n’a été fait dans les 30 jours la cache est archivée :

Je viens de procéder à l’archivage de cette cache car malgré notre précédent message, aucune visite de maintenance n’a été effectuée afin de la remettre en service.

N’oubliez donc pas de réagir sur ces caches, même parfois en signalant juste par une write note que vous allez vous occuper de la maintenance à telle date, afin que le reviewer soit informé de la démarche et n’archive pas votre géocache.

Si vous n’avez plus la possibilité de vous occuper de cette géocache il vous est possible d’archiver par vous-même la géocache. Assurez-vous de ne pas laisser une boîte sur place et cliquez ensuite sur Archiver …

Sinon il ne vous reste plus qu’à préparer une nouvelle boîte avec quelques goodies, un nouveau logbook et aller la reposer à la bonne place. Une fois replacée il suffira de la réactiver en indiquant la réalisation de votre maintenance !

De la bonne santé de vos caches …

On termine avec cette nouveauté apporté depuis quelques mois par le Geocaching HQ : le score de “santé” des géocaches. Ne le cherchez pas sur le tableau de bord, ce score est caché à nos yeux !

Il s’agit d’un algorithme basé sur les logs faits sur votre cache et qui prend en compte les découvertes bien entendu mais aussi demandes de maintenances, les DNF, les demandes d’archivage ainsi que sur le fait que la cache n’ai pas été trouvée depuis longtemps … Et là c’est plutôt frustrant pour le poseur car cela ne privilégie pas les caches situées à l’écart des lieux “touristiques” …

Avec tout cela vous en savez maintenant un peu plus sur ce fameux tableau de bord. Si vous avez des questions et/ou des remarques n’hésitez pas à nous contacter, nous nous ferons un plaisir d’y répondre.

Article réalisé en s’inspirant de l’article du Geocaching HQ à ce sujet et de ce second sujet datant de cet été. Enfin n’oubliez pas les 9 conseils du Geocaching HQ pour une “maintenance de cache responsable” …

Crédit photo : Maquette photo créé par rawpixel.com – fr.freepik.com et copies d’écrans de différents poseurs membres du Conseil d’Administration, merci à eux.

A lire aussi